Téléconseiller(ère)

Description du poste

Le téléconseiller évolue dans des secteurs d’activités très variés, banques, compagnies d’assurances, opérateurs de téléphonie mobile et fournisseurs d’accès internet, recouvrement… Il dépend du superviseur et exerce généralement dans un centre d’appels (call center) appelé aussi plateau d’appels.
Rattaché à une entreprise publique ou privée, le conseiller hotline accueille, conseille, assiste et dépanne les clients par téléphone (et mail) en fonction du service auquel il est affecté. Au sein d’un service commercial, il prospecte les nouveaux clients, mène des enquêtes de satisfaction et vend de nouveaux produits et services adaptés à leurs besoins et selon les objectifs définis par sa hiérarchie. Afin d’accroitre sa performance et consolider son argumentaire, il connait parfaitement le service ou le produit dont il a la charge, maîtrise les règles administratives et réglementaires en suivant une procédure établie par son service de téléconseil (litiges, contrats, condition de remboursement, délai de livraison, moyen de paiement…)
Il assure également un travail de suivi de dossiers dont il a la charge (actualisation, relances téléphoniques…).
Métier à fort potentiel de recrutement, il a aussi la caractéristique d’offrir des horaires de travail en décalé, de nuits ou les jours fériés.

Qualités requises

Le téléconseiller a une bonne qualité d’expression orale, sait être à l’écoute des clients et faire preuve de patience en cas de litige. Il est bon négociateur et développe un bon sens de l’argumentation. Il a une bonne connaissance des outils bureautiques et logiciel gestion de clientèle.

Rémunération

Débutant : 12600 KE à 15600 KE brut annuel.
Confirmé : 24KE brut annuel.

Evolution de carrière

Le métier de téléconseiller offre une évolution de carrière rapide aux postes de superviseur, chef de plateau.

Mots clés

VENTE – HOTLINE

Nos formations pour ce métier

BTS NRC en alternance
Diplôme d’Etat / BTS