Master en alternance : les méthodes pour décrocher un contrat

alternance
Quelque soit le master visé, le mieux reste de préparer un bon dossier à l’avance.

Quand entamer la quête du contrat en alternance pour son master ? « Le plus tôt possible ! » diront en chœur vos professeurs de licence ou de bachelor. En règle générale, on estime qu’il faut lancer la machine trois mois avant de déposer son dossier de master en alternance. Naturellement, les étudiants qui postulent pour un M2 auront plus de pression que les autres, dans la mesure où le jury sera plus disposé à sélectionner un étudiant qui a « trouvé preneur ». Cependant, il n’est pas rare que des candidats toujours à la recherche d’une entreprise d’accueil soient admis…

C’est l’intérêt des missions proposées qui prime

 

Quelque soit le master visé, le mieux reste de préparer un bon dossier à l’avance. Si les recherches restent infructueuses à l’approche de l’entretien en vue d’accéder à un M2, il faudra dresser une liste des entreprises que vous avez contactées et montrer aux membres du jury que votre situation est le fruit de la malchance plutôt que de la procrastination. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’entretien ne sera pas une simple formalité pour les candidats qui ont décroché un contrat en alternance. Il faut savoir que le document sera examiné à la loupe par les responsables pédagogiques de l’établissement ciblé, dans le dessein de vérifier que les missions prévues correspondent bien au cursus choisi.

De simples mesures de bon sens

 

Commencez par trouver des profils titulaires du diplôme que vous visez (ou équivalent). Les réseaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo seront vos amis. Contactez-les et demandez leur conseil, il est rare que l’on refuse de répondre à un étudiant audacieux. Si le contact est fructueux, n’hésitez pas à vous enquérir sur la possibilité de passer une alternance au sein de leur entreprise, si elle présente les garanties suffisantes à votre apprentissage. Cette étape sera grandement facilitée si l’école que vous visez dispose d’un grand réseau alumni.

N’oubliez pas. Le jury vous évaluera surtout sur l’intérêt des missions que l’entreprise vous propose. Ce critère est « plus important que l’éventualité d’être embauché à la fin du contrat », explique François Geuze, ancien responsable d’un master RH à Lille 1. Mais comment évaluer les missions que l’on vous propose alors que vous n’avez pas encore commencé vos cours ? Là encore, il va falloir anticiper. Il faudra que vous vous renseigniez au maximum sur les matières de votre cursus et de les inclure dans vos lettres de motivation. C’est le seul moyen de « provoquer » des offres intéressantes.