La formation au management agile

Les entreprises doivent être dynamiques, flexibles et évolutives. Le management agile répond à cette évolution des organisations ! Cette redéfinition des structures hiérarchiques favorise l’autonomie et le bien-être de chacun au sein des entreprises. Qu’est-ce que c’est ? Comment se former ? Quels sont les débouchés ? Est-ce la clé du succès pour les entreprises en pleine croissance ?… Le CIEFA Paris vous dit tout sur le management agile !

 

Qu’est-ce que le management agile ?

Approche organisationnelle qui s’axe sur l’auto-organisation, le management agile bouleverse les structures traditionnelles des entreprises. Ce type de gestion est né d’un constat simple : celui de répondre rapidement aux nouveaux besoins des sociétés et de s’adapter à un nouvel environnement numérique. Reposant sur un management participatif, il s’appuie sur une stratégie solide, un développement innovant et une bonne communication. Selon bpifrance.fr, 5 grands principes permettent de mettre en place le management agile :

  1. l’anticipation, l’écoute et la veille : suivre l’actualité est incontournable dans la mise en place du management agile. Pour anticiper les changements, il faut prévoir les problèmes et proposer des solutions innovantes. Dans ce type d’organisation, vous devez également être à l’écoute de vos collègues, clients, fournisseurs… afin de comprendre leurs attentes ;
  2. la transparence : priorité dans toutes les entreprises qui veulent accroître leurs performances, la diffusion et circulation d’informations de manière claire et précise est fondamentale. La transparence est donc la clé du succès ! Vous devez ainsi l’exiger pour les autres, mais également pour vous. Pour mutualiser vos savoirs, n’hésitez pas à organiser des réunions formelles et/ou informelles ;
  3. l’authenticité : faire part de ses sentiments au sein d’une entreprise n’est pas une honte, loin de là ! Il s’agit même d’une nécessité ! Qu’il s’agisse de sentiments joyeux, de doutes ou d’interrogations, vous devez les partager avec vos collaborateurs. Ce type d’attitude valorise votre capacité à vous remettre en question, tout comme vos projets, mais aussi renforce l’interaction sociale au sein de votre société. L’humain est au cœur du management agile, ne passez donc pas à côté ! ;
  4. la confiance et la reconnaissance : si l’on devait retenir un principe du management agile, il s’agirait sans doute de celui-ci ! La confiance est la clé du succès de votre organisme. Encourager vos équipes, leur donner plus d’autonomie, déléguer facilement, valoriser les initiatives personnelles et professionnelles… mettent en lumière l’humain et vous rapprochent de vos collègues. N’oubliez pas que la confiance est communicative ! ;
  5. la rapidité et l’agilité lors des prises de décision : savoir prendre des initiatives ou des décisions rapidement est une véritable plus-value dans une organisation de management agile. Attention toutefois à ne pas vous précipiter ! Il s’agit simplement de prendre le lead au bon moment afin de driver vos équipes. Vous œuvrez avec vos collaborateurs pour que les performances de votre société s’accroissent !

 

Quelle formation suivre pour travailler dans le management ?

Le management agile vous intéresse ? Conscient qu’il s’agit du modèle de gestion de demain, le CIEFA Paris vous propose de multiples formations du niveau Bac à Bac+5 dans le domaine du management agile :

 

Les métiers accessibles après une formation en management agile

Selon le Boston Consulting Group, le leadership agile n’a que des avantages : réduction des coûts de 25 % à 35 %, augmentation de 100 % à 200 % du taux de livraison de nouveaux produits et services, augmentation globale de la qualité de 20 %… Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que les jeunes s’orientent vers ce secteur d’activité. Les métiers de l’agilité font désormais partie des débouchés les plus côtés en matière de gestion. L’essor des formations en management agile a d’ailleurs fait naître de nouveaux métiers comme ceux de :

  • scrum master : en charge de maintenir un environnement agile en entreprise, il s’assure de la motivation de chacun et de la hausse des performances. Encore récente, cette fonction est porteuse d’emploi. Sachez que “2 774 annonces d’emploi ont été publiées en 2019, soit une hausse de 30 % en un an” (agiliste.fr) ;
  • product owner : son rôle est de gérer le “product backlog” et coordonner l’ensemble des équipes développement et commerciale. Il doit également s’assurer que les projets correspondent bien à la vision entrepreneuriale ;
  • coach agile : sa vocation est d’accompagner ses collaborateurs dans la mise en place des leviers de performance de l’agilité. En les familiarisant avec ces nouvelles méthodes, il améliore leur productivité et renforce la marque employeur.