Zoom sur la filière RH

Zoom sur la filière RH
Zoom sur la filière RH.

Autrefois simple service de gestion du personnel et de la paie, la fonction RH a beaucoup évolué pour devenir une fonction clé, essentielle à toutes les structures, quelque soit leur taille. Le management du capital humain des organisations, la conciliation des impératifs économiques avec les besoins sociaux et le développement des talents constituent aujourd’hui les principales préoccupations des RH.

Missions et objectifs de la filière

Fonction transversale par excellence, les RH interviennent, en collaboration étroite avec les autres fonctions des organisations, à toutes les étapes de vie des collaborateurs. Leurs missions se déclinent ainsi en des axes majeurs d’intervention, que nous pouvons schématiser de la manière suivante :

  • Administration du personnel : cet axe regroupe les éléments relatifs à la vie administrative des collaborateurs : affectation du personnel, gestion des contrats de travail et des promotions ou avancements, la gestion de la rémunération (paie, indemnisations, charges sociales, frais de missions…), la gestion des retraites et des licenciements ou départs, les relations avec les organismes fiscaux et sociaux…
  • Gestion des compétences : cet axe regroupe les éléments relatifs à l’emploi de manière générale : organisation des recrutements et gestion de la mobilité interne, évaluation des résultats des collaborateurs, formation continue, évolution de carrière…
  • Gestion des conditions de vie en entreprise et des relations sociales : cet axe est fondamental pour la fonction RH moderne. Il regroupe les éléments liés à la qualité de vie des collaborateurs en entreprise : ergonomie et sécurité au travail, prévention des risques liés à l’activité professionnelle, suivi de santé des collaborateurs, dialogue social, prise en compte des attentes et aspirations des collaborateurs, mise en place de baromètres sociaux et autres outils d’écoute des préoccupations des collaborateurs…
  • Gestion des rémunérations et coûts du travail : cet axe regroupe les éléments relatifs à l’optimisation financière des coûts salariaux, notamment le calcul de la masse salariale et sa rationalisation (par le recours à la sous-traitance ou à d’autres méthodes d’optimisation des coûts salariaux), la mise en place d’indicateurs budgétaires …
  • Communication interne : cet axe regroupe les opérations de partage d’informations et de sensibilisation des collaborateurs aux différents événements et orientations de l’organisation : journaux internes, notes d’informations, magazines internes, affichage en entreprise, intranet…

Tendances RH : emploi et formation

Les métiers des RH se diversifient au fur et à mesure que la fonction évolue. Digitalisation, apparition de nouveaux métiers (responsable bien être, responsable du développement des talents, HR data analyst…) et les changements sociétaux affectent profondément, et durablement, la fonction. Pour autant, les métiers classiques ne sont pas appelés à disparaître et laisser la place mais à évoluer, en tenant compte des tendances de demain. En effet, la fonction RH est beaucoup plus orientée « vision globale » du fait que les principales tâches administratives et techniques qui lui incombaient sont aujourd’hui automatisées. Grâce aux nouvelles technologies (cloud computing, e-learning, MOOC, logiciels et progiciels de gestion…), la fonction est libérée des tâches redondantes et sans valeur ajoutée et peur désormais s’orienter vers des préoccupations plus stratégiques.

Au delà de l’apparition de nouveaux métiers, les fonctions classiques ont vu s’étendre leurs champs d’actions. Par ailleurs, l’on distingue aujourd’hui trois grandes fonctions RH : les fonctions humaines et stratégiques, les fonctions techniques et les fonctions administratives.

  • Fonctions humaines et stratégiques : cette partie regroupe des métiers tels que ceux de DRH, responsable RH, responsable développement RH, formateur, chef de projet e-recrutement… Des fonctions, en somme, classiques mais qui requièrent des formations pointues et une connaissance des évolutions du secteur.
  • Fonctions techniques : ce sont là des métiers de spécialisation dans différents domaines en liaison avec le métier des ressources humaines, notamment ceux de la réglementation ou encore de la communication. Cette fonction regroupe des métiers tels que ceux de juriste social, responsable de communication interne ou encore de responsable des systèmes d’information.
  • Fonctions administratives : fortement aidée et influencée dans son mode de fonctionnement par les nouvelles technologies de l’information, cette fonction regroupe des métiers tels que ceux de chargé de gestion en ressources humaines, responsable du personnel, assistant RH, chargé de mission…

Au niveau des débouchés, une grande partie des professionnels des RH travaillent en entreprise privée ou dans l’administration publique. Une autre partie exerce dans les cabinets de recrutement et de conseil et sont sollicités pour des missions ponctuelles par les organisations (opérations de recrutement, de formation ou de conseil).

Un aperçu sur l’évolution historique de la fonction RH

Cette place centrale des RH en entreprise découle de la prise de conscience progressive au sein des organisations de l’importance du capital humain dans leur performance et leur durabilité. Bien que la fonction RH ne soit pas un secteur économique productif et rentable, l’expérience a montré qu’il s’agit d’une fonction support essentielle à la performance de toute entreprise.

Historiquement, la fonction a connu d’importantes mutations pour passer d’un rôle limité aux aspects administratifs, au rôle plus stratégique qu’on lui attribue aujourd’hui.

Après la seconde guerre mondiale notamment, s’est opérée une prise de conscience de l’importance des conditions de vie des salariés, qui allait de pair avec les développements du cadre législatif du droit du travail. Conséquemment, la fonction RH se développe et intègre, à partir de là, des facteurs sociologiques et psychologiques dans la performance au travail. C’est à cette époque que les notions naissantes de management participatif et de nouvelles organisations du travail voient le jour. Cependant, la fonction n’accédera à son statut stratégique qu’à partir des années 1990, qui coïncident avec la tertiarisation de l’économie, les évolutions technologiques et les changements des structures sociales (notamment l’accès grandissant des femmes au travail salarié). La fonction prend alors le titre de ressources humaines, signalant l’importance de la valorisation du capital humain dans un contexte de très forte compétitivité et d’instabilité économique.

Insertion professionnelle

Le secteur RH reste un secteur vecteur d’emplois où l’alternance favorise grandement l’insertion professionnelle des étudiants du CIEFA Paris.

Ainsi, en 2018, sur les 73 étudiants titulaires du Mastère Professionnel 1 IGS-RH Responsable de la Gestion des Ressources Humaines en 1 an :

  • 9 sont en activité ;
  • 54 ont décidé de poursuivre leurs études ;
  • 10 élèves sont en recherche active d’emploi.

Sur 26 étudiants titulaires du Mastère Professionnel 1 IGS-RH Responsable de la Gestion des Ressources Humaines en 2 ans :

  • 38 % sont en activité ;
  • 46 % ont souhaité poursuivre leurs études ;
  • 4 % sont en recherche active d’emploi.

Sur 44 étudiants titulaires du Mastère Professionnel IGS-RH Responsable en Management et Direction des Ressources Humaines :

  • 91% sont en activité
  • 9% sont en recherche active d’emploi.

Aujourd’hui, pour accéder aux différents métiers des RH, une formation de bac+2 à bac+5 est fortement souhaitée, en fonction du niveau de responsabilité du poste visé. Des formations en alternance sont aussi une possibilité pour bâtir une carrière dans les ressources humaines. A ce niveau, le CIEFA Paris propose un panel complet de formations en alternance dans les métiers des RH, allant du BTS au Mastère Professionnel en passant par le Bachelor. Découvrez votre parcours de formation aux métiers des ressources humaines au CIEFA Paris !