Les débouchés des Ressources Humaines

Ressources humaines : les débouchés après le CIEFA
Les diplômés du CIEFA auront le choix entre de nombreux postes et métiers dans les Ressources Humaines.

La fonction des Ressources Humaines s’est étoffée pour proposer des vocations variées, qui s’étalent du sourcing des talents à la gestion des carrières en passant par l’assistanat, la formation, le recrutement, la promotion de la marque employeur ou encore la paie. Si certains postes sont accessibles au jeune lauréat, d’autres nécessitent une longue expérience probante, parfois dans un secteur d’activité particulier. Le CIEFA propose à ses étudiants des cursus en alternance dans les RH, du BAC+3 au Master II. Quels sont leurs débouchés ?

Entreprise ou cabinet ?

Dans les grandes structures, le service RH est très fourni. On retrouvera des postes plus ou moins spécialisés avec un accent particulier sur le recrutement (pour les entreprises saisonnières par exemple) ou la formation (pour les firmes industrielles ou spécialisées dans le digital). Ainsi, le responsable de formation côtoie le responsable des recrutements. Le gestionnaire de la paie travaille aux côtés du chargé des relations sociales et du gestionnaire des talents, etc. Dans une PME, le poste généraliste et polyvalent de responsable RH regroupe toutes ces vocations. Dans un cabinet de conseil, le professionnel exercera ses talents en tant que consultant ; un poste accessible après une longue expérience. Dans un cabinet de recrutement ou une agence de travail temporaire, le professionnel RH gère la recherche et la sélection des candidats ainsi que la relation avec les entreprises clientes.

#1 L’assistant RH

Les jeunes diplômés peuvent débuter comme assistants RH. Selon la taille de l’entreprise, leur rôle peut être plus ou moins étendu. Dans une PME, un assistant RH s’occupe de tous les aspects de la gestion des Ressources Humaines : gestion de la paie, recrutement, formation, gestion du personnel… Dans une grande entreprise, il sera cantonné à des tâches administratives plus spécialisées : gestion des bordereaux des déclarations sociales, élaboration des bulletins de paie, saisie des données relatives au personnel… Le métier de l’assistant RH suppose une bonne maitrise de la législation du travail, de la comptabilité et des outils informatiques, de la rigueur et de la précision, ainsi qu’une bonne connaissance de l’entreprise. Un assistant RH peut en moyenne prétendre à un salaire mensuel brut qui varie entre 2 000 et 2 500 euros. Il peut par la suite évoluer vers des postes de consultant RH, responsable formation, ou chargé de recrutement.

#2 Le gestionnaire de paie

Le gestionnaire de paie est un spécialiste des bulletins de salaires. Pour élaborer les fiches de paie, il rassemble, saisit, analyse et vérifie les informations relatives à chaque salarié. Il doit donc être rigoureux et maîtriser l’utilisation des logiciels de paie. Selon le type de l’entreprise, le gestionnaire de paie peut aussi se voir confier d’autres missions comme le contrôle de l’application des conventions collectives, des règles sociales et de la législation du travail. Le gestionnaire de paie gagne en moyenne un salaire mensuel brut de 2 500 euros. Après quelques années d’expérience, cette rémunération peut aller jusqu’à 4 500 euros.

#3 Le responsable de formation

Le métier du responsable de formation consiste à assurer l’adéquation entre les attentes de l’entreprise et les compétences des salariés. Un responsable de formation est avant tout un pédagogue autonome, expert du domaine d’activité de son entreprise. Pour accomplir sa mission, il doit prévoir les besoins futurs en matière de formation, établir un plan de formation, réaliser des supports et avoir une vision à moyen et long terme de la stratégie de gestion des Ressources Humaines. Le salaire moyen d’un responsable de formation est de 37 000 euros brut par an. Après quelques années d’expérience, il peut espérer devenir directeur des Ressources Humaines.

#4 Le chargé de recrutement

Elément indispensable dans le déploiement de la politique RH de l’entreprise, le chargé de recrutement trouve les profils qui remplissent les conditions exigées par l’entreprise. C’est à lui qu’il revient de définir les critères de sélection, de rédiger et de publier les annonces de recrutement sur les différentes plateformes dédiées, d’étudier les CV, de contacter les candidats retenus et de mener les entretiens. Il recrutera le candidat disposant du profil qui répond le mieux aux besoins de l’entreprise.

#5 Le Directeur des Ressources Humaines

Egalement appelé Directeur des relations humaines ou encore Directeur des relations sociales, le DRH a pour mission de planifier la stratégie et la politique RH de l’entreprise. Il en pilote la réalisation après concertation avec la direction générale. Il a également pour mission d’encadrer les équipes et d’impulser les projets RH : recrutement, motivation, définition des objectifs, gestion des dossiers stratégiques, arbitrage, suivi de l’évolution des projets RH et évaluation des résultats, etc.

La fonction RH propose des métiers de terrain qui nécessitent une aisance relationnelle et un sens aigu de la diplomatie. C’est pourquoi l’alternance fait office de voie royale pour maximiser ses chances sur le marché de l’emploi. Si en plus, l’étudiant acquiert des compétences digitales en RH, il devient une cible de choix pour les recruteurs, que ce soit en entreprise ou en cabinet.

Les métiers des RH vous intéressent ? Découvrez nos formations !